Rechercher
  • das Ganz.

Le Vent Nous Portera

est un morceau du groupe Noir Désir, premier extrait de l’album Des Visages des Figures sorti en 2001, auquel participera également un type qu’on ne présente plus, Manu Chao, et Ákos Szelevényi à la clarinette. Oui j'ai fait un copié-collé de son nom.


Le Vent Nous Portera (2019)

Collage numérique



C’est marrant, mais quand j’y réfléchis, je me revois, posée un matin de vacances dans le fauteuil, pieds sur la table et bol de céréales dans les mains, zappant d’une chaîne musicale à une autre, espérant voir un clip cool. La mélodie commence, je ne connais pas cette chanson, mais M6 m’a déjà vendu la mèche en m’indiquant qu’il s’agit de Noir Désir.

Dans ma tête je me dis « Cool un peu de rock français ! » même si, soyons francs, j’espérais à ce moment-là voir le dernier clip des *NSync et baver devant Joshua Chasez. (Et là je fais une pause, car j'ai voulu quand même voir à quoi il ressemblait aujourd'hui, et ben pas sûre que je baverais encore hein. Voilà voilà. Retour à nos moutons.)

Je n'ai pas peur de la route Faudrait voir, faut qu'on y goûte Des méandres au creux des reins Et tout ira bien…

« Bah ! C’est Noir Désir ça ?! » m’étais-je exclamée, bien que la voix de Bertrand Cantat fusse clairement reconnaissable.

Comme beaucoup de fans j’imagine, j’étais un peu étonnée du tournant musical qu’avait pris le groupe, bien plus calme, bien moins rock.

Et sur le coup j’ai juste fait « Moé. »

Et même pas « Mouais » hein : « Moé. »


Bercée dans les années 90, un jour en France, par des hommes pressés et des sombres héros de l’amer, il est vrai que ce n’était pas vraiment ce que je voulais entendre de cet homme à la boucle d’oreille qui me faisait chavirer.

Puis à force d’écoute, j’ai commencé à l’apprécier.

Plus encore, j’ai essayé de savoir ce qu’elle racontait, car le clip montrait une femme (j'ai d'ailleurs découvert que c'était la meuf de Plus Belle la Vie avant Plus Belle la Vie) et son enfant à la plage dont la journée tourne un peu au mélodrame, et je savais notamment que les textes de Cantat méritaient toujours qu'on se penche dessus.


C’est surtout que du haut de mes 14 ans, je pigeais rien. « Trop intelligent pour moi ce groupe ! » me disais-je.

(C’est vrai qu’en comparaison, *NSync c’était bien plus simple, ''there is no lie, baby bye bye bye!'' Et pourtant c’est pas dans ma langue natale).

Parfois même aujourd'hui, certains textes sont encore flous pour moi.


… La caresse et la mitraille Cette plaie qui nous tiraille, Le palais des autres jours D'hier et demain…


Alors, je me suis dit qu’il était question de séparation. De la mort.

De notre passage éphémère sur la terre. Des traces qu’on y laisse, des châteaux de sable qu’on y battit.

En grandissant, l’album des Visages des Figures m’a beaucoup plus parlé qu’à l’année de sa sortie.

J’écoute cet album comme celui d’un groupe qui a mûri, s’est assagi.

Et plus je mûris moi aussi, plus j’ai l’impression qu’il me parle.



Le Vent Nous Portera, c’est la première chanson de la playlist que j’ai créée pour endormir mon petit. Et des Visages des Figures, n’en déplaise à certains fans, est, et reste, un p*tain d’album pour un groupe qui est justement, un des visages, une des figures du rock français.

…Pendant que la marée monte Et que chacun refait ses comptes J'emmène au creux de mon ombre Des poussières de toi…

#leventnousportera #noirdesir #bertrandcantat #desvisagesdesfigures #rockfrancais #montgolfiere #wind #frenchmusic #illustration #artmusic